La Sainte-Anne 1920 dans la Voix du donjon

Le N° 105 de La Voix du donjon vient de paraître ! En cette période de crise sanitaire où, comme de nombreuses manifestations, la fête Sainte-Anne de Bricquebec a dû être annulée, la revue vous propose de remonter le temps et d’assister aux festivités de 1920, il y a exactement un siècle.

Cette année-là, le Comité des fêtes avait organisé une cavalcade historique, « La Normandie à travers les âges ». Deux cent cinquante Bricquebétais costumés défilaient à pied, à cheval ou sur des chars, illustrant différentes périodes historiques, devant un public nombreux, venu de tout le Cotentin, et désireux de profiter du retour à la paix. La présence de plusieurs photos d’époque permet de mieux apprécier l’ambiance de la fête.

Également au sommaire de ce numéro, la troisième partie de l’histoire des laiteries coopératives du Cotentin : « Entre guerre et modernisation (1940-1960) », ainsi que les souvenirs d’un interne de l’école Saint-Joseph de Bricquebec au début des années 1960. Vous trouverez enfin la présentation de la nouvelle association L’Agglomération Antique d’Alauna (AAA) qui vise à favoriser les recherches sur le site de l’ancienne cité gallo-romaine située aux portes de Valognes, à veiller à la protection de ce site exceptionnel et à encourager sa mise en valeur auprès du public.

Vous pouvez vous procurer ce deuxième numéro de l’année 2020 comme d’habitude auprès de la Maison de la presse de Bricquebec ou celle de Valognes, ou encore au local des Amis du donjon aux heures d’ouverture, ou enfin par correspondance.

C’est encore le moment de vous abonner – ou de renouveler votre abonnement – afin de ne rien perdre des numéros de cette année 2020. Les numéros 106 et 107 sont d’ores et déjà en préparation pour paraitre dans les meilleurs délais.

Napoléon et Joséphine à Bricquebec

Le Bricquebétais Gérard Poteau propose une conférence intitulée Napoléon et Joséphine ou le rêve partagé, inspirée de son livre L’aigle et la Créole.

Cette conférence se tiendra le samedi 10 octobre 2020 à 14 h 30 au cinéma Le Donjon à Bricquebec (Avenue Matignon).

Ecrivain, dramaturge, scénariste, réalisateur et metteur en scène, Gérard Poteau est un spécialiste de la période impériale. En 2011, il avait publié la biographie d’un célèbre Bricquebétais : Le Général Comte Le Marois, aide de camp de l’Empereur.

Le Petit Nicolas en normand !

A l’invitation du la Région Normandie, avait lieu, le 24 septembre dernier, le lancement officiel du livre Le P’tit Colas, la version en normand du célèbre ouvrage de Sempé et Goscinny Le Petit Nicolas. La version bilingue normand/français est la 24ème publiée en langue régionale par les éditions IMAV créées par Anne Goscinny, la fille du célèbre auteur.

Dans les locaux de la librairie l’Armitière à Rouen, étaient présents : Hervé Morin, président du Conseil régional, Édouard de Lamaze, son vice-président, chargé du dossier « Langue normande », ainsi que Jean-Pierre Montreuil, Guy Pichon, Joël Hallet et Alain Bavay, les quatre traducteurs du projet (et membres de l’Atelier langue normande des Amis du donjon).

La maison d’édition était représentée par Aymar du Chatenet et la Fédération des Associations pour la Langue normandE (FALE) par Jean-Philippe Joly.

C’est le normand du Cotentin qui a été choisi pour ce projet

Après les interventions de l’éditeur et d’Édouard de Lamaze, Jean-Philippe Joly a lu en normand quelques extraits du P’tit Colas. Hervé Morin a ensuite clôturé la réception en soulignant que ce projet faisait parte des initiatives menées pour redonner aux Normands la fierté de la Normandie. Il a ajouté que la langue fait partie du patrimoine immatériel à défendre et qu’il ne faut pas l’abandonner sous prétexte qu’elle risque de disparaître : le patrimoine est un tout que les Normands doivent se réapproprier pour le protéger.

Le livre est disponible dans les librairies au prix de 15 €. Vous pouvez l’obtenir également par correspondance auprès des Amis du donjon, mais il vous faudra y ajouter 5 € pour les frais de port.

Quelques photos du lancement :

 

L’ensemble BaroKentin à Bricquebec

Dans le cadre de sa nouvelle saison, BaroKentin, l’ensemble baroque au cœur du Cotentin, se produira en concert le samedi 26 septembre 2020 à 20 h 30 dans le cadre de l’église Notre-Dame de Bricquebec.

Découvrez ou re-découvrez les pages riches et variées du répertoire baroque avec sonates et concertos de Joseph Bodin de Boismortier, Jean-Sébastien Bach, Carl-Friedrich Abel, Jean-Marie Leclair et Jean-Baptiste Pergolese. Programme détaillé ici.

Concert gratuit, contribution à votre discrétion.

Plus d’information sur l’ensemble BaroKentin ici.

Les journées du patrimoine 2020 dans le pays de Bricquebec

Malgré la crise sanitaire, le patrimoine européen ouvrira ses portes les 19 et 20 septembre 2020, comme les années précédentes.  Thème de cette 37e édition : Patrimoine et éducation.

Les conférenciers du Pays d’Art et d’Histoire du Clos du Cotentin vous propose trois animations gratuites ce week-end :

  • Visite guidée sur le thème « Bricquebec au Moyen Âge », le samedi 19 septembre de 15 h à 16 h 30.
  • Visite guidée du château médiéval de Bricquebec, les samedi 19 et dimanche 20 septembre, à 11 h, 15 h et 16 h 30 (durée une heure).
  • Visite guidée de l’ancienne église et du quartier du Village à Bricquebec, le dimanche 20 septembre de 16 h 30 à 18 h.

Les visites guidées du château de Bricquebec donnent accès aux expositions installées dans la Tour de l’horloge :

  • « La Baronnie de Bricquebec au Moyen-âge »
  • « Mille chevaux pour un royaume », œuvres de Christophe Rouil.

À noter également les visites libres :

  • de la Chapelle Sainte-Anne (ancien ermitage) à Bricquebec, route de l’Étang-Bertrand, de 10 h à 18 h le samedi et le dimanche.
  • du manoir de la Cour à Saint-Martin-le-Hébert, le samedi 19 de 14 h à 18 h et le dimanche de 14 h à 17 h (2 € adulte – 1 € enfant).
  • des églises de Magneville, Rauville-la-Bigot, l’Étang-Bertrand, Négreville, Sottevast et Morville.

Les Amis du donjon et du pays de Bricquebec vous proposent également de profiter de ces deux jours pour visiter l’Exposition Maupassant installée en plein air sur la Voie verte (au carrefour de la route de Carteret et de la route de Port-Bail).

En respect de la réglementation en cours et pour assurer la sécurité sanitaire de chacun, renseignez-vous sur les protocoles mis en place dans chaque site. Masque, distanciation physique, lavage des mains et gestes barrières sont de rigueur pour profiter en toute serénité de notre patrimoine.

Charles Canivet et le Cotentin dans la revue Val’Auna

Dans le N° 34 de sa revue Val’Auna, l’association des Amis de Valognes présente la seconde partie de l’étude consacrée à Charles Canivet. Dans ce dernier volet, son homonyme, Christophe Canivet, nous présente les liens étroits que l’écrivain entretenait avec son pays natal, ses contemporains et notamment ses relations avec Jules Barbey d’Aurevilly. Il nous détaille également ses méthodes pour transcrire sa région d’origine dans ses textes.

Michel Muller et Françoise Robert nous parlent ensuite de Jean Villault-Duchesnois, un personnage plutôt oublié mais qui eut dans la première partie du xxe siècle un poids certain dans la région, d’abord sous-préfet de Valognes, puis député de la circonscription pendant 26 ans avant de devenir sénateur de la Manche pendant les 14 années suivantes.

Enfin, Michel Muller nous décrit la controverse qui entoure une plaque posée en 1931 sur l’Hôtel Mesnildot de la Grille, relatant le passage de Charles X à Valognes en 1830.

Encore du contenu inédit pour ce numéro unique de l’année 2020.

Le petit peuple de nos murs à Breuville

L’église Saint-Pierre de Breuville

En clôture de ses animations estivales « À l’ombre des Clochers », le Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin propose, le mardi 1er septembre prochain, une visite guidée nature en partenariat avec l’association Actions Biodiversité Nature accompagnée d’une présentation historique de l’église Saint-Pierre de Breuville.

Alors que la biodiversité est partout mise à mal, les cimetières et vieilles églises offrent parfois des oasis pour le petit peuple des vieux murs et ceux qui en dépendent. Les indices d’une dense
présence animale (oiseaux, insectes, petits rongeurs…) y sont nombreux.

Le volet historique et architectural de la visite guidée permettra de souligner la grande ancienneté de l’église de Breuville, déjà mentionnée dans une charte ducale de la fin du Xe siècle. Outre ses fonts baptismaux d’époque romane et ses superbes vitraux contemporains de Jacques Bony, ce bel édifice et son cimetière recèlent de nombreux autres trésors d’art  et d’histoire.

En raison des mesures sanitaires actuelles, il vous sera demandé de vous munir d’un masque et de respecter les distances réglementaires.

Rendez-vous à 15 h 00, à l’église de Breuville – Inscription obligatoire au 02 33 95 01 26.

Le programme des animations du Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin est disponible  ici.

Cherbourg au sommaire de Vikland

La revue du Cotentin Vikland consacre son numéro 34, paru récemment, à Cherbourg. Les aspects architecturaux de la ville avaient été détaillés, il y avait plusieurs années, mais cette fois-ci c’est l’aspect maritime qui est abordé.

Au sommaire, la genèse du port durant le Moyen Âge, les forts de la digue et notamment celui de l’Île-Pelée, l’épopée transatlantique, l’histoire des chantiers Amiot et la pêche. Des éclairages intéressants et actualisés sur des sujets à porter à la connaissance de tous

Bricquebec pendant la Renaissance

Détail de la façade est du château des Galleries

Le dimanche 23 août à 17 h, le Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin propose une visite guidée intitulée « Bricquebec à la Renaissance ».

Surtout connu pour son château médiéval, Bricquebec devient pendant la Renaissance, la cour la plus brillante, la plus féminine et la plus aristocratique de la presqu’île du Cotentin. Jacqueline d’Estouteville, baronne de Bricquebec, première dame de compagnie de Catherine de Médicis, fit bâtir une nouvelle résidence, le château des Galleries. Sa fille Adrienne et sa petite fille Marie de Bourbon continuèrent de résider fréquemment dans la nouvelle demeure, y menant un train de vie exceptionnel tout en administrant avec compétence les immenses possessions familiales.

Rendez-vous devant l’Office de tourisme, place Sainte-Anne. En raison des mesures sanitaires actuelles, il vous sera demandé de vous munir d’un masque et de respecter les distances de sécurité. Renseignements : 02.33.95.01.26.

Le programme des animations du Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin est disponible  ici.

Une présentation du château des Galleries figure dans le N° 101 de la Voix du donjon (juin 2019).

La Saint-Louis : une nouvelle fête médiévale à Bricquebec

L’association « Cotentin et Cottes de mailles » nous présente la vie au Moyen Âge

Plusieurs années après les fêtes médiévales organisées par les Amis du donjon, l’oriflamme est judicieusement repris par l’association Patrimoine, Culture et Solidarité. Cette première édition aura lieu à l’occasion de la Saint-Louis, les samedi 22 et dimanche 23 août 2020, dans le cadre somptueux de la cour du château de Bricquebec.

L’animation sera assurée principalement par l’association Cotentin et Cottes de mailles basée à Négreville. La période viking sera représentée par les associations Wilt (Bricquebec) et Les Corbeaux d’Asgard (Valognes).

Seront ainsi présentées différentes activités d’artisanat (broderie, vannerie, calligraphie, cuir, forge… ) et des démonstrations et spectacles mêlant joutes équestres, escrime et danses médiévales.

Les bénéfices de la manifestation iront au bénéfice des Restos du cœur de Bricquebec et du Conservatoire de la dentelle de Bayeux. Entrée dans la cour du château : 5€.

Du fait de la crise sanitaire liée à la Covid-19, la fête médiévale a été autorisée par la préfecture de la Manche grâce aux mesures mises en place par les organisateurs. Le port du masque est fortement conseillé.