Un tour au musée avec La Voix du donjon

Le numéro 95 de La Voix du donjon vient de sortir. Au sommaire, l’histoire du petit musée de la Tour de l’horloge du château de Bricquebec et la description des plus belles pièces qu’il contient. Nous y trouvons également une présentation de la coopérative laitière de Benoistville, pionnière du mouvement dans la Manche, le récit d’un touriste visitant Bricquebec en 1901 et des précisions sur les moulins de Gonneville, où est né Paul Lepoittevin, le grand-père maternel de Guy de Maupassant, et dont il fera l’acquisition après avoir fait fortune dans le textile à Rouen. A noter encore une évocation de la bataille des Monts de Champagne au printemps 1917 par des combattants originaires du Cotentin.

Les abonnés doivent recevoir incessamment ce numéro, le dernier de l’année 2017. Pour les autres, il y a possibilité de le trouver à la maison de la presse de Bricquebec ou à celle de Valognes. Vous pouvez également nous le commander en utilisant la zone « Nous contacter », ci-contre à droite.

Une nouvelle année commence, n’oubliez pas de vous abonner (ou de vous ré-abonner) à La Voix du donjon. Le prix de l’abonnement est inchangé : 30 € pour 4 numéros trimestriels, soit un total de 144 pages d’informations sur l’histoire locale et le patrimoine !

 

Publicités

« Seiraée normaunde » à Vieux (Calvados)

Vieux a succédé à Aregenua, ancienne cité gallo-romaine des Viducasses.

No prêche, no chaunte, no daunche, no majut, no beit : la Bibliothèque de Vieux (Calvados) organise « eune seiraée normaunde » le vendredi 2 mars 2018 à 20 h 30.

Avec Jean-Pierre Montreuil (guitare et chant), Maurice Fichet, Nicole Laurent, Clémence Lebrun (lectures), René Charlot, Guy Vaugeois et Alain Marie (conteurs).

Rendez-vous à la mairie de Vieux pour cette veillée à forte tonalité cotentinaise. Entrée libre.

Réservation souhaitée : – 0231244348 – 0231260153 –

Conférence musicale sur l’œuvre poétique de Marcel Dalarun

Daniel Bourdelès a mis en musique de nombreux textes de Marcel Dalarun

Dans le cadre du séminaire La littérature normande : dans le loceis de Normaundie itou !, l’Université Populaire de Caen propose la seconde partie de la conférence de Rémi Pézeril « Les grandes voix de la littérature en langue normande », intitulée « L’œuvre poétique de Marcel Dalarun, lectures et canchounettes en normand ». La séance, illustrée pour la partie musicale par Daniel Bourdelès, se tiendra dans la salle de réunion du musée des Beaux-arts de Caen (entrée côté café Mancel), le mardi 6 février 2018 de 18 h à 20 h. Entrée libre et gratuite.

Marcel Dalarun, décédé il y a presque un an, est l’un des grands poètes en normand du Cotentin. Il a souhaité la création de l’association Magène dont il a été le premier président. Rémi Pézeril, infatigable animateur de la chose normande, a repris le flambeau du groupement qui édite disques et livres en normand depuis 1989. Autre pilier de Magène, Daniel Bourdelès est le compositeur attitré du groupe musical.

Bricquebec année 1418

Le 21 janvier 2018, dans le cadre des « Dimanches du patrimoine », le Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin propose une visite guidée intitulée « Bricquebec, 1418 » au cours de laquelle sera évoqué le rôle de la forteresse de Bricquebec dans la seconde partie de la Guerre de cent ans.

Rendez-vous à 15 h devant l’office de tourisme de Bricquebec.

Il y a six cents ans, en mars 1418, le roi d’Angleterre Henry V occupait la Normandie et confisquait le château de Bricquebec pour le confier à des fidèles qui y entretiendront une garnison anglaise pendant trente-deux ans. Une série d’articles à été consacrée à Bricquebec durant la Guerre de cent ans dans les Voix du donjon n° 22, 26-27 et 33.

Le programme complet des animations du Pays d’art et d’histoire est disponible dans les offices de tourisme ou encore ici.

Hémevez et son église

Dans la petite commune d’Hémevez, au sud de Valognes, s’est créée une association pour la sauvegarde du patrimoine qui se révèle très dynamique. Soucieux de préserver et restaurer les patrimoines bâtis et naturels qui les entourent, ses membres organisent actuellement des souscriptions et des événements (concerts, conférences, repas) afin de permettre la restauration et la mise en valeur de l’église Notre-Dame de l’Assomption, d’une richesse historique et artistique insoupçonnée. L’association a signé une convention avec la Fondation du patrimoine afin de pouvoir récolter des dons, de particuliers ou d’entreprises, ouvrant droit à un avantage fiscal.

Vous pouvez consulter le projet et contribuer en ligne sur le site de la Fondation du patrimoine en cliquant ICI.