Le N° 94 de La Voix du donjon

Le numéro 94 de La Voix du donjon vient de sortir. Au sommaire de cette troisième livraison de l’année 2017 :

  • Le site internet des Amis du donjon et du pays de Bricquebec
  • La rétrospective Michel Folliot
  • Le début des grandes fêtes Sainte-Anne
  • Le Tour de France dans le Cotentin (après 1945)
  • Maupassant et Bricquebec (1ère partie)

Pour ceux qui ne seraient pas abonnés, il est encore temps de le faire… ou alors de filer vers les maisons de la presse de Bricquebec ou Valognes. Qu’on se le dise !

Publicités

Autour de l’ancienne église de Bricquebec

L’ancienne église de Bricquebec vers 1900, peu de temps avant sa démolition

Le 19 novembre 2017, dans le cadre des « Dimanches du patrimoine », le Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin propose une conférence et une visite guidée intitulée « L’ancienne église de Bricquebec et le quartier du village ».

Rendez-vous à 15 h devant l’office de tourisme de Bricquebec.

Le programme complet des animations du Pays d’art et d’histoire est disponible dans les offices de tourisme ou encore ici.

Claude Chaumont, l’interprète de Charles Lemaître, vient de disparaitre

Claude Chaumont, un homme très discret, habitait Bretteville l’Orgueilleuse (14)

Claude Chaumont est décédé le 14 octobre dernier à l’âge de 86 ans. Peu connu du grand public, il était pourtant l’un de ceux qui portaient encore la langue normande dans le Calvados. D’une famille du Bocage, il avait appris le normand avec son arrière-grand-mère, qui ne parlait pas autrement,  et son grand-père, un ancien instituteur qui collectionnait les textes des auteurs locaux. Collectionneur lui même, Claude Chaumont en était venu à interpréter des monologues et des chansons à la demande de ses amis puis, le bouche à oreille fonctionnant à plein, dans des fêtes privées ou publiques. Toujours pour répondre aux attentes de son public, il avait enregistré pas moins de 18 cassettes audio, contenant plus de 300 textes d’auteurs du Calvados et des contrées voisines, dont la diffusion se faisait uniquement lors de ses prestations.

Heureusement, Michel Le Bas, l’un de ceux qui œuvrent dans les coulisses pour les parlers normands, avait numérisé l’ensemble de ces supports anciens avec l’accord de l’intéressé. Un certain nombre d’entre eux sont accessibles sur le site de la médiathèque de Lisieux avec un entretien enregistré et une notice biographique (cliquer ici).

L’auteur le plus interprété par Claude Chaumont était bien évidemment Charles Lemaître, le joyeux Bocain, mais dans son répertoire, on trouvait aussi les noms d’Arthur Marye, Joseph Mague, René Maizeret, etc.

Claude Chaumont était également féru d’astronomie, une passion qu’il aimait faire partager aux jeunes.

La langue normande à l’honneur à Caen

L’Université Populaire de Caen prépare actuellement un séminaire consacré à la Langue Normande, patrimoine de notre région, qui se déroulera sur plusieurs mois, de novembre 2017 à mars 2018. Les séances se tiendront à l’auditorium du Musée des Beaux Arts de Caen, dans l’enceinte du château ducal. Ouvert à tous, entrée gratuite sans réservation.

La première séance se tiendra le mardi 7 novembre 2017 de 18 h à 20 h. Au programme :

Maurice Fichet, auteur de plusieurs ouvrages en normand, prononcera la conférence inaugurale du séminaire.

→ « Actualités de la question normande et présentation du séminaire » (Philippe Cléris)
→ « Patois, parler, dialecte, français régional, langue normande… Questions de définition » – Conférence inaugurale (Maurice Fichet).

Les autres séances sont programmées comme suit :

→ 5 décembre 2017 : « Mait’ Louis, normand avant tout » (Céline Guénolé).
→ 9 janvier 2018 : « Les grandes voix de la littérature en langue normande (1) : Georges Métivier, Fernand Lechanteur, Côtis-Capel et tous les autres, des Iles au Cotentin et jusqu’au Pays de Caux » (Rémi Pézeril).
→ 6 février 2018 : « Les grandes voix de la littérature en langue normande (2) : L’œuvre poétique de Marcel Dalarun, lectures et caunchounettes en normand » (Rémi Pézeril et Daniel Bourdelès de l’association Magène)
→ 13 mars 2018 : « Mait’Gires : la langue normande aujourd’hui ». Textes originaux en langue normande de Jean-Philippe Joly chantés par l’auteur.

Plusieurs des intervenants sont des habitués de l’atelier langue normande des Amis du donjon et du pays de Bricquebec.

 

Concert pour l’église de Magneville

Chapiteau roman de l’église Notre-Dame de Magneville

L’Association pour le Patrimoine Magnevillais (cf. notre article du 16 octobre dernier) organise un concert afin de récolter des fonds destinés à la restauration de l’église Notre-Dame. Des travaux importants doivent en effet porter sur la charpente, la couverture, les ouvertures et les verrières.

Joyau de l’art roman régional, l’église de Magneville a fait l’objet de plusieurs articles dans les Voix du donjon n° 35 et 36.

Le concert, assuré par l’harmonie L’Étoile sottevastaise, se tiendra dans l’église le dimanche 5 novembre à 15 heures. Venez nombreux pour aider les bénévoles qui œuvrent à la sauvegarde de notre patrimoine.

 

Être normand au fil des siècles

L’affiche joue sur les clichés associés à la Normandie

La Société d’Archéologie et d’Histoire de la Manche et la Maison de la Manche (Archives départementales) organisent, à Saint-Lô du 22 au 25 novembre 2017, un grand colloque intitulé « La Normandie existe-t-elle ? Être normand au fil des siècles ».  À cette question volontairement provocatrice, 38 intervenants, historiens, archéologues, juristes, linguistes, musiciens, etc. apporteront chacun une parcelle de réponse.

Nous attirons particulièrement l’attention de nos lecteurs sur l’après-midi du jeudi 23 novembre pendant lequel seront abordés des thèmes qui nous sont chers : « Les parlers normands dans l’ensemble linguistique français » (Stéphane Laisné) – « La Normandie des Vikings existe-t-elle ? L’héritage scandinave dans les parlers de Normandie » (Élisabeth Ridel) – « Une identité linguistique normande aujourd’hui ? » (Rémi Pézeril) – « Louis Beuve, normand avant tout » (Céline Guénolé) – « La Normandie, ses musiques et ses traditions orales » (Yvon Davy).

Il sera également proposé la projection du film de Richard Fleisher Les Vikings (1958) et un spectacle de musique traditionnelle assuré par les musiciens du groupe La Loure. En parallèle, sera inauguré l’exposition « 1000 ans de Normandie. Richesse des archives départementales normandes ».

Les personnes qui souhaiteraient assister à cette manifestation trouveront tous les renseignements nécessaires sur le site des Archives départementales de la Manche (inscriptions avant le 31 octobre).

Forte affluence à l’exposition Maupassant à Bricquebec

En dépit d’une communication réduite, les curieux se sont bousculés du 13 au 16 octobre pour visiter l’exposition « Maupassant et Bricquebec » organisée par les Amis du donjon dans la petite salle du Chartrier du château. Pendant quatre jours, près de 200 personnes ont en effet défilé devant les panneaux présentant le grand-père maternel de Guy de Maupassant, Paul Le Poittevin, les lieux où il avait vécu à Bricquebec et l’influence que la famille maternelle a pu avoir sur la carrière de l’écrivain.

Les visiteurs, et parmi eux les élus, ont le plus souvent été totalement surpris par la découverte des attaches cotentinaises de Guy de Maupassant. Beaucoup ont convenu que cela méritait d’être mis en valeur. Le panneau mentionnant les familles du pays apparentées à l’écrivain a connu aussi un franc succès.

Les Amis du donjon et du pays de Bricquebec tiennent cette exposition gratuitement à la disposition de tous les lieux (écoles, médiathèques… ) qui souhaiteraient l’accueillir.