L’Association Nationale 1914-1918 en visite à Bricquebec

L’Association Nationale 1914-1918 a été créée en 1990 par un groupe de passionnés de l’histoire de la Grande Guerre. Parmi ses activités, elle organise régulièrement des visites sur les champs de bataille ou les lieux de mémoire. Elle a choisi cet automne de faire un séjour dans la Manche pour y visiter plusieurs sites liés au premier conflit mondial. Le 6 octobre 2019, elle était accueillie à Bricquebec par les Amis du donjon. Après un dépôt de gerbe sur la tombe des soldats morts dans l’accident de train du 4 août 1914 en présence de M. Patrice Pillet, maire, les participants ont bénéficié d’une présentation détaillée du très original monument aux morts de la commune, œuvre du sculpteur Charles Desvergnes. La journée s’est poursuivie par la visite du monument conçu et financé par les Amis du donjon sur le site de l’accident ferroviaire. Rémi Pézeril a ensuite présenté l’exposition en plein air des reproductions grand format d’aquarelles de l’ancien combattant Alphonse Robine, inspirées de son expérience dans les tranchées et installées sur le bord de la Voie verte.

L’Association Nationale 1914-1918 publie une revue périodique La Grande Guerre Magazine et propose un site internet.

Publicité

La Voix du donjon n° 98 dans les kiosques

Le quatre-vingt-dix-huitième numéro de La Voix du donjon est sorti le 11 janvier dernier.  A l’occasion du centenaire de l’armistice de 1918, la revue présente encore un certain nombre de témoignages sur ce conflit terrible.

Une sortie hors de notre périmètre habituel nous entraine ensuite vers le site préhistorique du Rozel où, depuis 2012, les archéologues fouillent les traces d’un campement saisonnier de l’homme de Néandertal. Destiné au traitement de la viande des animaux chassés, le site est exceptionnel en Europe de par les centaines d’empreintes de pas découvertes, provenant aussi bien d’adultes que de jeunes enfants.

Un autre article nous présente un portrait comparé de deux écrivains de la fin du XIXe siècle, originaires du Cotentin : le Valognais Charles Canivet et le Bricquebétais Charles Frémine. Un court récit du premier nous raconte ensuite une partie de pêche à la truite effectuée ensemble, probablement à Négreville, suivie d’une dégustation tout à fait appétissante.

Au sommaire également, l’actualité sur la sauvegarde du patrimoine, le bâti avec la réflexion sur la mise en valeur de la cité du donjon, mais aussi de la langue normande qui sera bientôt l’objet d’un colloque organisé à Caen par le Conseil régional. À noter ensuite un bref retour en images sur le marché des potiers 2018 alors que la préparation de la prochaine édition bat son plein. Une promenade paisible dans le chemins de Saint-Martin-le-Hébert clôture cette livraison.

Il s’agit du troisième numéro de l’année 2018, il est donc encore possible de s’abonner à l’année en question en utilisant le bulletin disponible à cet effet. Il est également possible d’acheter la revue à la Maison de la Presse de Bricquebec et à celle de Valognes. Autre solution : commander tous les numéros souhaités en utilisant le formulaire dédié.

Quand la justice se rendait à Valognes

Le numéro 32 (année 2018) de la revue Val’Auna, paru il y a quelques semaines, est essentiellement consacré à « La Justice à Valognes autrefois ». En 1926, la suppression de l’arrondissement de Valognes entrainait la disparition de la sous-préfecture et le déménagement vers Cherbourg de plusieurs administrations et du tribunal de 1ère instance. Avec la réforme de 2009, le tribunal fermait définitivement ses portes.

Dans ce numéro, les auteurs reviennent sur plusieurs siècles d’histoire d’exercice de la justice à Valognes avec les bâtiments successifs, la prison, et tout le personnel qui y était attaché, juges, procureurs, avocats, greffiers, etc. Mais le regard doit être plus large, puisqu’une bonne partie des habitants du Cotentin étaient justiciables des tribunaux de Valognes et l’histoire de cette institution participe donc de l’histoire de tous.

Joli succès pour l’exposition 14-18 au Chartrier du château de Bricquebec

Ce sont près de 300 personnes qui se sont déplacées pour visiter l’exposition organisée par Les Amis du donjon et du pays de Bricquebec dans le chartrier du château, du 27 octobre au 5 novembre (avec prolongation du 10 au 12 novembre).

Intitulée « La Grande guerre 14-18… Soldats du canton et vie à l’arrière », elle présentait le parcours et les noms des soldats du canton morts durant le conflit, beaucoup de documents personnels (lettres, carnets, dessins.. ) et des agrandissements d’aquarelles réalisées par Alphonse Robine, un témoignage impressionnant et poignant. Parmi les gens du pays à la recherche du parcours d’un aïeul, on a également noté la présence de touristes, notamment des Belges et des Anglais.

L’exposition a notamment été visitée par les élèves des quatre classes de SEGPA du Collège de Bricquebec ainsi que par ceux d’une classe de Cours moyen de l’école de Quettetot.

 

Centenaire 1914-1918 : une exposition à Yvetot-Bocage

La section locale de l’Union Nationale des Combattants et la commune d’Yvetot proposent une exposition sur la Grande guerre qui se tiendra dans la salle des fêtes de la commune, du dimanche 18 au vendredi 23 novembre 2018. Des panneaux sur le déroulement du conflit seront accompagnés d’œuvres réalisés par des combattants et d’un diaporama. Des mannequins présentant des uniformes, ainsi que de nombreux objets d’époque seront également présentés.

Exposition ouverte le 18 novembre de 10 h à 18 h, puis les jours suivants de 9 h à 12 h et de 13 h 30 à 18 h.

Deux conférences seront également au programme. La première, donnée par M. Patrick Fissot, parlera des Normands dans la Grande guerre (mardi 20 à 20 h). La seconde, assurée par M. Eric Coisnard, parlera des recherches possibles pour retrouver la trace d’un ancêtre décédé pendant le conflit (jeudi 23 à 20 h).

Entrée libre pour l’exposition et les conférences.

La Grande guerre s’expose à La Glacerie

À l’occasion du centenaire de l’armistice du 11 novembre 2018, le Conseil des Seniors de La Glacerie et les élèves du Collège Émile Zola ont préparé une exposition intitulée « 1914-1918 : La Grande guerre ».

L’exposition se tiendra du 6 au 23 novembre 2018 à la Maison des Arts de La Glacerie, rue Martin Luther King.

Mardi, jeudi et vendredi : 14 h à 18 h.
Mercredi : 10 h à 17 h.
Samedi : 10 h à 16 h.

Entrée libre.

 

La Voix du donjon et les morts de la Grande guerre

Le numéro 97 de la Voix du donjon sort aujourd’hui. La commémoration de la fin de la Grande guerre occupe bien évidemment une bonne part de la pagination avec le rappel des batailles où sont décédés les 114 Bricquebétais « morts pour la France ». À noter aussi deux pages consacrées aux chansons de la Belle-époque conservées dans le cahier d’un soldat.

Également au sommaire de ce deuxième numéro de l’année 2018, la suite de l’étude sur les laiteries coopératives du Cotentin et les difficultés qu’elles rencontrent dans l’entre-deux-guerres.

Une présentation du manoir de Durécu complète ce numéro, une demeure de Bricquebec qu’avait acquise Georges Lepoittevin, le grand-père de Guy de Maupassant.

Si vous voulez vous abonner, téléchargez le formulaire.
Si vous souhaitez des anciens numéros,  téléchargez le bon de commande.

Exposition 14-18 au chartrier du château de Bricquebec

À l’approche du centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918, les Amis du donjon et du pays de Bricquebec organisent une nouvelle exposition : « La Grande guerre 14-18… Soldats du canton et vie à l’arrière ».

Elle se tiendra au Chartrier du château de Bricquebec du samedi 27 octobre au lundi 5 novembre 2018, tous les jours de 15 h à 18 h. Ouverture supplémentaire les lundis de 10 h 30 à 12 h 30.

Les visiteurs pourront consulter les noms des 440 soldats nés dans le canton et morts durant le conflit. Illustrés par les aquarelles d’Alphonse Robine illustrant la vie dans les tranchées, seront présentés la correspondance échangée entre le Bricquebétais Théodore Osmond, soldat au 225e régiment d’infanterie, et par sa Lire la suite

Inauguration à Bricquebec de l’exposition sur les soldats de la Grande guerre

Affiche de l’exposition

Le samedi 4 août 2018, en présence de M. Pillet, maire de Bricquebec-en-Cotentin, a été inaugurée l’exposition en plein air consacrée aux soldats de la Grande guerre. Les randonneurs à pied ou à vélo qui parcouraient à ce moment-là la voie verte ont été les premiers à pouvoir admirer les reproductions grand format d’aquarelles réalisée par le Cotentinais Alphonse Robine, illustrant de manière poignante la vie et la mort se côtoyant sur les champs de bataille de Champagne et de Verdun. Le tout à côté du monument commémorant l’accident ferroviaire du 4 août 1914, qui avait fait 17 morts parmi les jeunes en cours de mobilisation, à proximité immédiate du lieu choisi pour l’exposition.

Accès facile et parking à l’entrée de la route de Port-Bail (face à la clinique vétérinaire).

Rémi Pézeril commentant la représentation d’un conseil de guerre, une scène rarement illustrée par les artistes ayant combattu durant le premier conflit mondial.

Bricquebec : 14-18 en grand format

Alphonse Robine : Tahure (1916)

Les Amis du donjon organisent une exposition en plein-air temporaire autour du centenaire de la Grande guerre. Pendant le mois d’août, sur la voie verte, près du monument dédié aux soldats bretons et normands tués et blessés lors de l’accident ferroviaire du 4 août 1914, 20 panneaux 150 x 150 cm seront recouverts par des reproductions grand format d’aquarelles réalisées par Alphonse Robine. Celui-ci, un combattant du 202e régiment d’infanterie, originaire des Pieux, a réalisé un grand nombre d’œuvres inspirées par la vie la vie des soldats dans les tranchées de Verdun et de Champagne.

Des photos des trains accidentés le 4 août 1914 seront également présentées.

Des documents émouvants en mémoire des soldats de la Grande Guerre.

Inauguration de l’exposition le samedi 4 août 2018 à midi trente.

Merci à la commune de Bricquebec-en-Cotentin pour le prêt des panneaux et pour leur installation par les services techniques de la ville.