Napoléon et Joséphine à Bricquebec

Le Bricquebétais Gérard Poteau propose une conférence intitulée Napoléon et Joséphine ou le rêve partagé, inspirée de son livre L’aigle et la Créole.

Cette conférence se tiendra le samedi 10 octobre 2020 à 14 h 30 au cinéma Le Donjon à Bricquebec (Avenue Matignon).

Ecrivain, dramaturge, scénariste, réalisateur et metteur en scène, Gérard Poteau est un spécialiste de la période impériale. En 2011, il avait publié la biographie d’un célèbre Bricquebétais : Le Général Comte Le Marois, aide de camp de l’Empereur.

Le Petit Nicolas en normand !

A l’invitation du la Région Normandie, avait lieu, le 24 septembre dernier, le lancement officiel du livre Le P’tit Colas, la version en normand du célèbre ouvrage de Sempé et Goscinny Le Petit Nicolas. La version bilingue normand/français est la 24ème publiée en langue régionale par les éditions IMAV créées par Anne Goscinny, la fille du célèbre auteur.

Dans les locaux de la librairie l’Armitière à Rouen, étaient présents : Hervé Morin, président du Conseil régional, Édouard de Lamaze, son vice-président, chargé du dossier « Langue normande », ainsi que Jean-Pierre Montreuil, Guy Pichon, Joël Hallet et Alain Bavay, les quatre traducteurs du projet (et membres de l’Atelier langue normande des Amis du donjon).

La maison d’édition était représentée par Aymar du Chatenet et la Fédération des Associations pour la Langue normandE (FALE) par Jean-Philippe Joly.

C’est le normand du Cotentin qui a été choisi pour ce projet

Après les interventions de l’éditeur et d’Édouard de Lamaze, Jean-Philippe Joly a lu en normand quelques extraits du P’tit Colas. Hervé Morin a ensuite clôturé la réception en soulignant que ce projet faisait parte des initiatives menées pour redonner aux Normands la fierté de la Normandie. Il a ajouté que la langue fait partie du patrimoine immatériel à défendre et qu’il ne faut pas l’abandonner sous prétexte qu’elle risque de disparaître : le patrimoine est un tout que les Normands doivent se réapproprier pour le protéger.

Le livre est disponible dans les librairies au prix de 15 €. Vous pouvez l’obtenir également par correspondance auprès des Amis du donjon, mais il vous faudra y ajouter 5 € pour les frais de port.

Quelques photos du lancement :

 

Le N° 101, un numéro double pour les 25 ans de la Voix du donjon

À l’occasion des 25 ans de la revue, la rédaction de La Voix du donjon a décidé de frapper fort : le N° 101, composé de 80 pages (au lieu de 36 habituellement), comporte un article sur chacune des 14 communes du pays de Bricquebec, sur des sujets jamais encore traités spécifiquement dans la revue, allant de l’Antiquité au XXe siècle. Trésors cachés et histoires inédites du pays de Bricquebec : une formidable plongée dans le passé des communes qui prouve, s’il en était besoin, la formidable richesse de notre histoire locale.

Au sommaire : Le Pays de Bricquebec (Jean-Pierre Le Goupillot) – Regards sur Sottevast antique et médiéval (Jean-Pierre Le Goupillot) – Le manoir des Perques (Julien Deshayes) – L’ancien presbytère du Valdecie (Julien Deshayes) – Négreville sous l’occupation anglaise (Jeannine Bavay) – Le château des Galleries à Bricquebec (Marie-Andrée de Trémiolles) – Le manoir du Valjouet au Vrétot (Jeannine Bavay) – Par les chemins de Quettetot : les croix et le calvaire (Jeannine Bavay) – La seigneurie de Saint-Martin-le-Hébert au début du XVIIIe siècle (Nicolas Abraham) – Morville et l’hôpital de Coutances (Nicolas Abraham) – La fromagerie de Belleville à Breuville (Jeannine Bavay) – La Cour de Magneville en 1920 (Jeannine Bavay) – Le bombardement du 11 novembre 1943 à Rauville-la-Bigot (Pierre Le Goupillot) – Crash à l’Étang-Bertrand (Mickaël Simon et Georges Dennebouy) – Rocheville : La Voué de la forât et l’Assemblée Normande (Rémi Pézeril) – Actualité des livres : Maupassant, trois vies (Françoise Halley des Fontaines).
Sommaire avec résumé des articles ici.

Les abonnés recevront ce numéro exceptionnel sans supplément. Pour les autres lecteurs, il est possible de vous le procurer dans nos points de vente habituels, ou auprès des Amis du donjon, au prix de 15 €.

Le dernier numéro de l’année passée n’étant pas encore sorti, il est encore possible de vous abonner pour 2019 et d’acquérir ainsi les numéros 100 à 103 au prix habituel de l’abonnement (30 € franco de port).

 

Le deuxième colloque régional sur la langue normande

À l’invitation de la Région Normandie et de la Fédération des Associations pour la Langue normandE (FALE), la deuxième rencontre régionale des parlers normands se tiendra le samedi 11 janvier 2020 de 9 h 30 à 15 h 00 dans les locaux de l’Hôtel de région, 5 rue Robert Schuman à Rouen (accès détaillé sur le site de la région). Entrée libre.

Un premier bilan de la convention signée entre la Région et la FALE sera présenté. Seront également abordés la création d’un atlas linguistique des parlers normands et les actions à envisager en direction de la jeunesse. Le programme détaillé est téléchargeable ici.

Animation chantée en normand par le groupe Magène et les enfants du regroupement scolaire Pierreville / Le Rozel / Saint-Germain-le-Gaillard (Manche).

Venez nombreux ! À bientôt.

 

 

Un livre sur les avions du 75e anniversaire du Débarquement

Mickaël Simon, collaborateur occasionnel de La Voix du donjon, annonce la sortie prochaine d’un livre consacré à la forte activité qu’a connu l’aéroport de Cherbourg-Maupertus durant les commémorations du 75e anniversaire du débarquement. Cet ouvrage, intitulé Neptune 75, en retracera la chronologie et le contexte historique, en faisant la part belle aux photographies.

Cliquez sur l’image pour lire le dos de couverture

Principalement destiné aux passionnés d’aviation, ce livre pourra néanmoins surprendre les amateurs d’histoire de la Seconde Guerre mondiale, ainsi que les Manchois curieux de découvrir leur aéroport sous un angle inédit.

Mais avant de finaliser ce projet et de le faire imprimer, l’auteur aimerait avoir un minimum de visibilité pour se lancer. Aussi, si vous êtes intéressé, vous pouvez manifester votre intérêt par un petit commentaire par courriel à cette adresse afin d’évaluer le nombre d’exemplaires à imprimer qui sera forcement très limité.

Ce livre se présentera sous la forme d’un ouvrage de 174 pages au format A4 à l’italienne, 290 photographies en couleurs, au tarif de 28 €.

Mickaël Simon, spécialiste de l’histoire aérienne, est déjà l’auteur de deux précieux ouvrages sur les opérations aériennes alliées sur le Cotentin entre 1941 et 1944 : Combats aériens sur le Cotentin (éd. Isoète, 2010) et Tombés sur le Cotentin (éd. Isoète, 2014).

Le marché des potiers 2019 à Bricquebec : c’est pour bientôt !

Le 5ème marché des potiers de Bricquebec ouvrira ses portes les dimanche 4 (de 10 h à 18 h) et lundi 5 août 2019 (de 9 h à 18 h). Les 36 exposants accueilleront les visiteurs sous l’ombre protectrice des arbres de l’avenue Matignon, en haut de la grande place Sainte-Anne, près du cinéma et du stade. Entrée gratuite.

Vous y trouverez de beaux objets à usage domestique ou décoratif à offrir (ou à vous offrir), de réelles créations d’art avec des formes captant la lumière et des couleurs fabuleuses obtenues à l’aide de techniques d’émaillage élaborées. Le promeneur en prendra plein les yeux et l’acheteur trouvera des vases, assiettes, godiâos, moques, guichouns, abaisses, lampes, bijoux en céramique, illustrées de chats, poissons… où l’humour n’est jamais loin. Les prix restent très raisonnables au regard des heures nécessaires aux opérations successives, de la maîtrise de techniques sophistiquées, des coût de fabrication et de déplacement, à travers la France pour certains. Et puis, la poterie est inusable et ne laisse pas de déchets polluants. Et pourquoi ne pas décorer votre toit de ces tuiles faîtières, traditionnelles dans le Cotentin, parfois revisitées avec malice !

Téléchargez ici l’affiche en normand et la liste des potiers et potières présents.

Également au programme de ces deux journées :

  • Une exposition au Chartrier du château des plus belle pièces sélectionnées par les exposants.
  • Un atelier de modelage pour les enfants animé par Cyril-John Rousseau avec une nouveauté : la réalisation de jarres à la corde.
  • Un atelier de tournage animé par Daniel Dussart : mettez la main à la pâte !
  • Démonstration de tournage de « jarres à la corde » par Sébastien Rouen et Emmanuelle Artu.
  • Des jeux normands en bois en haut de l’avenue Matignon avec l’association Tec-Nor (grande carambole, boules de hasard, etc.)
  • Des expositions dans la salle Jean-Éliard sur les auteurs en normand d’hier et d’aujourd’hui, ainsi que le pays de Bricquebec en 1939-1945.
  • Une exposition en plein air présentant les potiers de Néhou (les potyis de Mourot) est déjà installée sur la Voie verte.
  • La découverte des revues et des actions des trois associations Les Godiâos de Sauxemesnil, Les Amis de l’Ancienne Baronnie de Néhou et Les Amis du donjon et du pays de Bricquebec.

Voilà pourquoi l’équipe de bénévoles se mobilise pour organiser ce marché d’une ampleur unique en Cotentin.

Galettes et bouon beire coume dé couteume !

Et le lundi matin, vous pourrez aller voir les potiers après avoir fait vos emplettes au marché hebdomadaire de Bricquebec, l’un des plus courus du Cotentin l’été.

 

Exposition au Chartrier pendant le marché des potiers

Ce personnage filiforme était l’une des réalisations exposées lors du marché des potiers 2017

En parallèle du marché des potiers qui se tiendra à Bricquebec les dimanche 4 et lundi 5 août 2019, les exposants présenteront chacun l’une de leurs plus belles réalisations de l’année passée. Cette exposition se tiendra dans le Chartrier du château médiéval. Un magnifique prélude à la manifestation.

Le marché lui-même se tiendra à deux pas de là, sous les arbres de l’Avenue Matignon. Durant les deux jours, des expositions sur les auteurs qui ont écrit en normand et sur la période 39-45 dans le pays de Bricquebec seront proposées dans la salle Jean-Éliard. On pourra aussi y visiter les stands des trois associations contribuant à l’organisation du marché et acquérir leurs publications, notamment les derniers numéros de La Voix du donjon.

Enfin, une exposition en plein air sur les Potyis de Mourot, est proposée cet été aux promeneurs sur la Voie verte, au croisement de la route de Carteret.

Entrée libre pour tous ces événements.

La fête des Rouaisouns à Montebourg

Du 21 au 23 juin 2019, la Fédération des Associations pour la Langue normandE (FALE) organise à Montebourg la traditionnelle « Fête des Rouaisouns », un « Festival de la culture normande ».

Créée en 1998, la Fête des Rouaisons permet de rassembler chaque année autour de la langue toutes les communautés d’expression normande, des îles de la Manche aux cinq départements normands. Alternativement organisée sur le continent, à Jersey et à Guernesey, elle revient en 2019 à Montebourg, 21 ans après sa création.

Cette année, la manifestation s’étale sur trois jours avec un programme très fourni (consulter ici) organisé autour de la langue normande. A noter, entre autres, un spectacle de Nicolas Dubost et un concert du groupe Magène qui présentera à cette occasion les nouvelles chansons de son dernier disque en cours de production.

La fête est organisée en collaboration avec la Ville de Montebourg et avec le soutien de la Région Normandie et du Département de la Manche.

Les Amis du donjon au Festival de l’Excellence Normande

Les 12, 13 et 14 avril 2019, au Parc des Expositions de Caen, la Région Normandie organise le premier Festival de l’Excellence NOrmande (FÊNO). Les Amis du donjon et du pays de Bricquebec contribueront à l’animation du stand de la Fédération des Associations pour la Langue normandE (FALE).

Économie, culture, sports, patrimoine, art de vivre… afin de valoriser les talents et les réalisations normandes dans tous les secteurs, la Région Normandie propose au public trois jours de démonstrations, d’animations, de concerts, de rencontres et de gastronomie. Pas moins de 250 exposants et 60 000 visiteurs sont attendus pour cet événement inédit et festif. Cliquer ici pour consulter le programme.

La FALE dispose du stand 17 dans l’espace « Coeurs battants », soyez nombreux a venir échanger deux mots (en normand de préférence) avec nos amis qui se relaieront sur place pendant les trois jours. Ils vous présenteront les actions qui se préparent en faveur de la langue normande avec la collaboration de la Région Normandie.

No m’a dit qué je pourrouns y mouogi eun piquet… et beire eune moque itou, magène byin !

Entrée libre – parking gratuit.