La baronnie de Bricquebec au Moyen-âge

Depuis plusieurs siècles, la tour de l’horloge (à droite) est la compagne fidèle du donjon de Bricquebec

Du 20 avril au 22 septembre 2019, le Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin propose l’exposition « Histoire et territoire : la baronnie de Bricquebec au Moyen-âge ».

L’exposition est présentée à Bricquebec, dans l’enceinte du château médiéval, Tour de l’horloge.

Le programme complet des animations du Pays d’art et d’histoire est disponible dans les offices de tourisme ou encore ici.

 

Publicité

Louis d’Estouteville, baron de Bricquebec et défenseur du Mont-Saint-Michel

Siège d’une ville au XVe siècle

Le 17 mars 2019, dans le cadre des « Dimanches du patrimoine », le Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin propose une conférence intitulée « Louis d’Estouteville et l’occupation anglaise de la Normandie (XVe siècle) ».

Rendez-vous à 15 h, salle Saint-Roch à Bricquebec.

Le programme complet des animations du Pays d’art et d’histoire est disponible dans les offices de tourisme ou encore ici.

La Voix du donjon n° 98 dans les kiosques

Le quatre-vingt-dix-huitième numéro de La Voix du donjon est sorti le 11 janvier dernier.  A l’occasion du centenaire de l’armistice de 1918, la revue présente encore un certain nombre de témoignages sur ce conflit terrible.

Une sortie hors de notre périmètre habituel nous entraine ensuite vers le site préhistorique du Rozel où, depuis 2012, les archéologues fouillent les traces d’un campement saisonnier de l’homme de Néandertal. Destiné au traitement de la viande des animaux chassés, le site est exceptionnel en Europe de par les centaines d’empreintes de pas découvertes, provenant aussi bien d’adultes que de jeunes enfants.

Un autre article nous présente un portrait comparé de deux écrivains de la fin du XIXe siècle, originaires du Cotentin : le Valognais Charles Canivet et le Bricquebétais Charles Frémine. Un court récit du premier nous raconte ensuite une partie de pêche à la truite effectuée ensemble, probablement à Négreville, suivie d’une dégustation tout à fait appétissante.

Au sommaire également, l’actualité sur la sauvegarde du patrimoine, le bâti avec la réflexion sur la mise en valeur de la cité du donjon, mais aussi de la langue normande qui sera bientôt l’objet d’un colloque organisé à Caen par le Conseil régional. À noter ensuite un bref retour en images sur le marché des potiers 2018 alors que la préparation de la prochaine édition bat son plein. Une promenade paisible dans le chemins de Saint-Martin-le-Hébert clôture cette livraison.

Il s’agit du troisième numéro de l’année 2018, il est donc encore possible de s’abonner à l’année en question en utilisant le bulletin disponible à cet effet. Il est également possible d’acheter la revue à la Maison de la Presse de Bricquebec et à celle de Valognes. Autre solution : commander tous les numéros souhaités en utilisant le formulaire dédié.

Vers une réelle mise en valeur du patrimoine bricquebétais ?

Bricquebec : Un château médiéval au milieu du bourg, pièce maîtresse d’un patrimoine peu banal.

En lien avec l’Établissement Public Foncier de Normandie, le Conseil municipal de Bricquebec-en-Cotentin a décidé fin 2017 de faire réaliser un état des lieux patrimonial, dans le but de travailler à un développement de la commune en tenant compte de ses atouts culturels et touristiques.

Didier Moulin, de l’agence Mérimée, et Jeannine Bavay, secrétaire des Amis du donjon, en visite au sommet du donjon de Bricquebec

Pour ce faire, un appel d’offres a été lancé et c’est l’agence Mérimée Conseil d’Angers, spécialisée dans les diagnostics du patrimoine bâti, qui a été choisie. Après avoir auditionné la municipalité, les consultants ont souhaité rencontrer les associations locales, notamment celle des commerçants, mais aussi le Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin. Ils ont rencontré les Amis du donjon le 4 octobre dernier pour une visite du château et un échange sur les propositions de l’association pour la mise en valeur de l’édifice et le développement touristique de la commune nouvelle.

Une première réunion de restitution, le 7 novembre dernier, a permis à l’agence de présenter son diagnostic.  Il apparait que Bricquebec bénéficie de nombreux atouts avec un patrimoine bâti plutôt bien conservé. Le château médiéval représente certes un gros intérêt touristique mais il n’est pas seul car le bourg  comprend encore beaucoup de maisons anciennes. La mise en valeur actuelle est cependant loin d’être optimale et l’offre en hébergement-restauration devra être revue si l’attractivité touristique était améliorée. Nous reviendrons plus longuement sur ces conclusions dans les prochains numéros de La Voix du donjon.

Vue depuis le sommet du donjon vers 1900. Deux bâtiments exceptionnels qui figurent sur cette photo ont depuis disparu : l’église romane (dans le fond à droite) et l’ancienne école de dentelles (à droite au milieu), construite au XVIIIe s. à l’initiative du baron de Bricquebec.

 

Reste à savoir quelles vont être les orientations que la municipalité va adopter. En ce qui la concerne, l’association des Amis du donjon continuera d’appuyer et de relayer toutes les initiatives permettant la mise en valeur du patrimoine exceptionnel que nous ont laissé les générations précédentes.

Joli succès pour l’exposition 14-18 au Chartrier du château de Bricquebec

Ce sont près de 300 personnes qui se sont déplacées pour visiter l’exposition organisée par Les Amis du donjon et du pays de Bricquebec dans le chartrier du château, du 27 octobre au 5 novembre (avec prolongation du 10 au 12 novembre).

Intitulée « La Grande guerre 14-18… Soldats du canton et vie à l’arrière », elle présentait le parcours et les noms des soldats du canton morts durant le conflit, beaucoup de documents personnels (lettres, carnets, dessins.. ) et des agrandissements d’aquarelles réalisées par Alphonse Robine, un témoignage impressionnant et poignant. Parmi les gens du pays à la recherche du parcours d’un aïeul, on a également noté la présence de touristes, notamment des Belges et des Anglais.

L’exposition a notamment été visitée par les élèves des quatre classes de SEGPA du Collège de Bricquebec ainsi que par ceux d’une classe de Cours moyen de l’école de Quettetot.

 

Exposition 14-18 au chartrier du château de Bricquebec

À l’approche du centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918, les Amis du donjon et du pays de Bricquebec organisent une nouvelle exposition : « La Grande guerre 14-18… Soldats du canton et vie à l’arrière ».

Elle se tiendra au Chartrier du château de Bricquebec du samedi 27 octobre au lundi 5 novembre 2018, tous les jours de 15 h à 18 h. Ouverture supplémentaire les lundis de 10 h 30 à 12 h 30.

Les visiteurs pourront consulter les noms des 440 soldats nés dans le canton et morts durant le conflit. Illustrés par les aquarelles d’Alphonse Robine illustrant la vie dans les tranchées, seront présentés la correspondance échangée entre le Bricquebétais Théodore Osmond, soldat au 225e régiment d’infanterie, et par sa Lire la suite

Les Journées du Patrimoine 2018

LES JOURNÉES DU PATRIMOINE 2018 se tiendront les samedi 15 et dimanche 16 septembre.

Voici les animations prévues dans le Pays de Bricquebec :

* Visite guidée « Bricquebec au Moyen-âge » (château et bourg) le samedi à 16 h 30 (Pays d’art et d’histoire : RV à l’OT, place Sainte-Anne).
* Visite guidée du château de Bricquebec (et montée au donjon) le samedi à 18 h et le dimanche à 15 h et 17 h (Pays d’art et d’histoire : RV à l’OT, place Sainte-Anne).
* Chasse au trésor au château de Bricquebec pour les enfants de 5 à 10 ans le dimanche à 15 h (Pays d’art et d’histoire : RV à l’OT, place Sainte-Anne)
* Visite « Contes et légendes du bois des Roches »  le dimanche à 15 h (Pays d’art et d’histoire : RV Église de Rocheville). Lire la suite

La vie quotidienne auprès du château de Bricquebec

Le 22 juillet 2018, dans le cadre des « Dimanches du patrimoine », le Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin propose une conférence et une visite guidée intitulée « La vie quotidienne des habitants  du bourg auprès du château médiéval de Bricquebec ».

Rendez-vous à 17 h devant l’Office de tourisme de Bricquebec.

Le programme complet des animations du Pays d’art et d’histoire est disponible dans les offices de tourisme ou encore ici.

Été 2018 : les visites au Château de Bricquebec

Durant les mois de juillet et août 2018, le château de Bricquebec sera ouvert à la visite. Les guides du Pays d’Art et d’Histoire du Clos du Cotentin encadreront des visites tous les lundis et vendredis à 15 h. Les Amis du donjon assureront une visite supplémentaire tous les jeudis à 16 h, juste avant le marché du terroir. Rendez-vous  devant l’Office de tourisme.

Des visites nocturnes théâtralisées seront également proposées par le Pays d’Art et d’Histoire les vendredis 20 juillet, 3, 17 et 31 août. Rendez-vous devant l’Office de tourisme à  21 h.

Enfin, des chasses au trésor seront organisées à l’intention des damoiseaux et damoiselles de 6 à 12 ans, les mercredis 11 juillet, 1er et 22 août, pour découvrir en s’amusant les châteaux du Moyen-âge. Rendez-vous devant l’Office de tourisme à 15 h (inscription préalable indispensable au 02 33 95 01 26 en semaine).

Pour plus de renseignements, s’adresser à l’Office de tourisme de Bricquebec – Place Sainte-Anne – 02 33 52 21 65.

 

Dans la Voix du donjon : « Bricquebec, cité de caractère ? »

Le n° 96 de La Voix du donjon vient de sortir. Rémi Pézeril s’y fait l’écho du souhait de la municipalité de voir Bricquebec acquérir à terme le label touristique « Petite cité de caractère » et des conditions rigoureuses à remplir pour l’obtenir. Son atout majeur est bien évidemment un château médiéval dont l’état de conservation et la situation au beau milieu d’une agglomération forment une combinaison exceptionnelle.  Encore faut-il en assurer l’attrait et, à ce sujet, les Amis du donjon publient les résultats d’une étude officielle menée en 2009 par un architecte sur la restauration du donjon et un réel accès au public. Une contribution majeure, oubliée dans un tiroir depuis neuf ans !

Au sommaire également de ce nouveau numéro de la revue, une présentation détaillée du manoir de Gonneville à Bricquebec dont nous avons parlé plusieurs fois ces derniers mois, en raison du fait qu’il a été un moment la propriété de Paul Le Poittevin, grand-père maternel de Guy de Maupassant. Enfin, une sortie hors du canton pour nous intéresser à deux monuments hors du commun : le hangar à dirigeables d’Ecausseville construit lors de la Grande guerre et les thermes gallo-romains qui ont été découverts récemment à Port-Bail et qui ont fait l’objet d’une première fouille.

Si vous voulez vous abonner, téléchargez le formulaire.
Si vous souhaitez des anciens numéros,  téléchargez le bon de commande.