Quettehou et Morsalines en lumière

Le dernier numéro de la revue Vikland (n° 23) est consacré à ces deux communes de la côte Est qui encadrent l’anse du Cul-de-loup. Les différents auteurs nous décrivent avec compétence et enthousiasme le patrimoine local, finalement mal connu, en commençant par l’église de Quettehou, juchée sur son coteau, à l’ombre de laquelle le roi d’Angleterre Édouard III surveilla le débarquement de son armée en 1346, événement considérable qui marquait le début effectif de la Guerre de Cent ans. En plus des rubriques habituelles nous permettant de découvrir églises, manoirs et autres bâtiments remarquables, où Morsalines n’est pas en reste, on peut citer l’article consacré au château du Mont-Haguais que l’on avait l’habitude de présenter comme légendaire et qui trouve ici une réalité palpable. À noter enfin une nouvelle publication de l’étude sur le blason de Normandie signé par le regretté abbé Lelégard qui nous expliquait, bien avant la réunification, pourquoi la Normandie pourrait adopter un troisième léopard plutôt que se contenter de deux. Un numéro passionnant… comme d’habitude !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s