1939-1945 à la Trappe de Bricquebec

Durant tout l’été, l’abbaye trappiste de Bricquebec présente une exposition sur le monastère durant le second conflit mondial. En 1939, de nombreux moines sont mobilisés, certains sont tués, d’autres partent en captivité. Dès 1940, les trappistes accueillent des réfugiés dont certains resteront toute la guerre, puis ce sont les Allemands qui s’installent dans les bâtiments sans réussir à chasser les religieux qui tiennent à rester sur place, tandis que la ferme abrite des réfractaires au STO. Peu avant le débarquement, les bâtiments sont transformés en hôpital militaire et de nombreux soldats allemands et alliés y sont soignés jusqu’à l’arrivée des troupes américaines. Les moines retrouvent alors leur espace mais c’est pour très vite accueillir de nombreux réfugiés dont les habitations ont disparu dans les combats. Puis c’est l’armistice et le retour des prisonniers.

De nombreux objets et documents passionnants témoigneront pendant quelques semaines de cette période troublée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s