La Grande guerre a commencé à Bricquebec !

En tout cas, des soldats y sont morts dès le 4 août 1914 à 0 h 39. Cette nuit-là, un train convoyant des mobilisés bretons (et quelques Normands) vers les casernes de Cherbourg heurte de plein fouet un train vide qui circule dans l’autre sens sur la voie unique Sottevast-Coutances, à quelques centaines de mètres de la gare de Bricquebec. Le choc est effroyable…

Le numéro 79 de La Voix du donjon contient le  début d’une étude sur cet événement dramatique, intitulée « Train 3433 n’a pas lieu ». Ce premier volet présente les faits et les témoignages accompagnés de photos inédites.

Au sommaire également, l’histoire de l’épicerie Gosnon, bien connue des Bricquebétais.

Si vous voulez vous abonner, téléchargez le formulaire.
Si vous souhaitez des anciens numéros,  téléchargez le bon de commande.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s